06 31 74 43 95 contact@ataligne.com

Après un hiver placé sous le signe de fin de confinement, d’un rythme « boulot-dodo », de la gestion des enfants encadrée par le protocole sanitaire, l’entrée dans le printemps est un moment phare pour mettre enfin le nez dehors et se remettre en mouvement.

En coaching la saison du printemps est celle de la projection, du changement et de l’invention de son futur.

Pour se mettre en action et avancer vers ses objectifs futurs il faut savoir sortir de son cocon, de sa zone de confort voire d’une possible inertie installée avec le temps.

Voici un article qui peut vous donner quelques astuces pour bien aborder cette période et vous apporter du mieux-être dans votre quotidien.

 1/ Et si pour initier un changement, tout passait d’abord par le corps

Prendre soin de son corps

La plupart des personnes passent énormément de temps assises derrière un bureau, devant un écran sans bouger réellement. Quand on sait qu’un Français passe en moyenne 5 heures par jour à regarder un écran, soit environ 35 heures par semaine, cela laisse réfléchir au temps d’hyperconnexion et à son impact sur le corps et le mental.

Je le dis souvent, le corps et le mental sont liés. Rester en inertie est source dommageable d’impacts sur le mieux-être et la santé.

Lorsqu’on reste trop longtemps assis, les articulations perdent en mobilité, les muscles perdent en tonicité et tendent à s’atrophier, l’ostéoporose et les douleurs associées s’installent. C’est un « homme moderne » fatigué de ne plus bouger, stressé par son mode de vie sédentaire, qui s’écroule en fin de journée sur son canapé ou dans son lit.

La suite on ne la connait que trop bien ! A force de vivre sous stress chronique, de manger pour compenser, et sans prendre suffisamment l’air, les maladies cardio-vasculaire ou liées au diabète de type 2 apparaissent.

Pour ne pas tomber dans ce portrait type, mon conseil pour ce printemps est de faire des pauses et de vous mettre en mouvement.

Si vous n’êtes pas un(e) grand(e) sportif(ve), inutile de vous lancer dans du running ou autres sports cardio qui vont vous dégouter très vite et où vous risquez de vous blesser par manque d’habitude d’exercice.

Commencez tout doucement par une petite promenade à l’air d’une dizaine de minutes, que vous allez rallonger au fil du temps.

L’OMS recommande de marcher a minima 30 minutes par jour.

Vous pouvez aussi trouver une activité douce qui vous plaise de type pilates, yoga, gymnastique douce pour maintenir votre tonicité, votre mobilité et surtout prendre du plaisir à bouger.

L’activité physique a cet effet bénéfique de stimuler notre cerveau : elle améliore notre concentration, nos capacités cognitives, notre humeur et notre sommeil tellement important et réparateur des journées passées.

Alors n’hésitez plus, munissez vous de bonnes chaussures confortables et allez prendre l’air pour vous mettre en mouvement !

2/ Après le corps, travailler le mental grâce aux pensées positives

Prendre soin de son mental

L’inertie tire souvent le moral et le mental vers le bas : les ruminations, les critiques, les sensations de mal-être sont alors à leur paroxysme.

Une fois que vous vous êtes mis en mouvement physiquement, apprenez à travailler votre esprit positivement.

Le mental et le cerveau ont cette force de pouvoir être « travaillés » : il suffit d’apprendre à projeter des idées positives sur ce qui vous entoure pour voir la vie différemment et sous un angle plus joyeux.

En effet le cerveau, grâce à sa plasticité peut mettre en œuvre de nouveaux circuits bienveillants du moment qu’on a envie de les ritualiser.

Faites appel à des activités du type yoga du rire ou sophrologie pour libérer vos tensions et apprendre à positiver.

Ces pratiques peuvent en effet vous aider à développer votre sensation de bien-être, réduire votre anxiété et vos ressentis oppressants. Elles favorisent un état d’esprit positif, optimiste, joyeux qui va vous aider à vous libérer de vos tensions quotidiennes pour faire place à un esprit plus serein.

Vous pouvez également vous faire accompagner par un coach qui vous aidera à travailler la pensée positive en identifiant au préalable vos sources de filtres négatifs sur la vie et leurs origines. Cela est parfois nécessaire pour pouvoir avancer.

L’hypno-coaching est également un outil utile pour lever les blocages profonds qui empêchent de voir la vie du bon côté et qui peuvent entrainer certaines personnes dans des montagnes émotionnelles difficiles à surmonter seul(e).

Quelle que soit l’approche que vous pourrez choisir, l’idée est de vouloir changer positivement les choses et de ne plus rester dans un état d’esprit morose, très marqué par l’ambiance générale de la crise sanitaire.

En travaillant un esprit positif vous ressortirez plus fort(e) et conscient(e) de votre potentiel. Vous ne ruminerez plus mais avancerez vers un avenir plus aligné et heureux.

N’hésitez pas, lancez dans vous dans la pratique de la pensée positive, cela changera considérablement votre façon de voir et de vivre votre vie !

3/ Surtout, ne pas oublier de prendre soin de ses émotions

Accepter ses émotions

Le triptyque tête-cœur-corps est fondamental dans mon approche du bien-être et du « coaching mieux-être » que je mets en œuvre.

Cet alignement parfait entre un mental serein, un corps en action et des émotions apaisées est une clé parfaite pour être au meilleur de soi dans tous ses domaines de vie.

Travailler l’écoute de ses sensations, de ses sentiments, de ses émotions pour mieux les comprendre est très important et pas uniquement lorsque cela ne va pas. L’objectif par ce travail d’introspection est de mieux se connaitre et de comprendre les mécanismes émotionnels qui s’activent par rapport aux situations du quotidien.

Par cette connaissance, lorsqu’une difficulté arrive réellement, la personne qui connait mieux ses réactions est ainsi mieux préparée, sans pour cela s’exposer à des montagnes émotionnelles. Elle a plus de compréhension et donc de recul sur ses propres ressentis, en toute bienveillance.

En appréciant son champ émotionnel et en l’ayant apprivoisé, on apprend également à communiquer de façon plus sereine avec les autres. Ils ne seront alors plus ressentis comme des « agresseurs » potentiels mais comme des personnes simplement différentes de soi, avec leur histoire personnelle, leurs valeurs et leur propre lexique émotionnel.

Prenez du temps pour vous écouter et vous observer agir, en toute bienveillance, en voyant si face aux épreuves vous avez des réactions récurrentes pour les affronter et vous en sortir.

C’est un premier pas vers l’identification de vous-même et de vos comportements parfois ancrés.

De la même façon un coaching de vie peut vous permettre d’identifier vos modes de fonctionnement et ainsi de sortir de comportements limitants et bloquants, issus de votre histoire personnelle.

 

ATALIGNE est votre « coach mieux-être ». Si ces trois premiers principes vous ont intéressé, n’hésitez pas à me contacter pour en échanger et si besoin prendre soin de vous par un accompagnement personnalisé. C’est peut-être le bon moment pour vous de le faire !