06 31 74 43 95 contact@ataligne.com

Lorsque l’envie de faire un point sur sa carrière ou de la faire évoluer arrive, peut se poser la question de savoir « Comment m’y prendre pour trouver ce pourquoi je suis réellement fait(e) » ?

Si l’évolution de carrière peut être très claire pour certains, pour d’autres le choix du poste, des responsabilités, de la structure peuvent conduire à de nombreux questionnements.

Le bilan de compétences, comme son nom l’indique, aide à faire un point précis sur ses capacités, ses connaissances, ses motivations et son savoir-être en entreprise pour trouver le poste idéal en lien avec ses acquis et aspirations.

Le coaching individuel va au-delà des compétences et s’attache à la personnalité, à l’histoire personnelle, aux talents et faiblesses, aux blocages et limites psychologiques pour déterminer une évolution en lien avec l’être profond.

Vous souhaitez mieux appréhender les différences et points communs entre ces approches, alors poursuivez la lecture de cet article.

1 – Quelles distinctions entre le bilan de compétences et le coaching individuel ?

Distinction coaching et bilan compétences

 

 

 

 

 Né en 1986, le bilan de compétences est une approche normalisée qui permet de faire le point sur le parcours professionnel en analysant les compétences, les motivations et les aptitudes relationnelles du salarié au sein de l’entreprise.

C’est un conseiller qui assure le suivi de la personne prise en charge. Il travaille généralement au sein d’un organisme dédié à la formation, dans un centre spécialisé en bilan de compétences ou dans un organisme d’orientation.

Le bilan de compétence se divise en 3 grandes étapes :

  • La phase préliminaire, consacrée à l’approfondissement de la demande du salarié : quelles motivations, quels besoins identifiés par ce dernier le poussent à faire un bilan de carrière ?
  • La phase d’investigation: quelles compétences, spécificités personnelles, savoir-faire et savoir-être, aptitudes relationnelles dans le cadre de l’entreprise actuelle et pour l’avenir ?
  • La phase de conclusion avec l’établissement d’un projet professionnel et des hypothèses d’orientation, basés sur un travail de recherches approfondies. Le but est d’aider le salarié à statuer sur un choix de poste ou de carrière en lien avec ses compétences, les formations à faire si nécessaire et les hypothèses d’orientation associées.

A l’issue du bilan d’une durée de 24 heures, réparties sur une période maximale de 3 mois, une synthèse rédigée est établie et rendue au salarié, comme un plan d’actions à suivre.

Le coaching est né aux Etats-Unis dans les années 60 et s’est développé dans l’univers professionnel dans les années 80, dans les pays anglo-saxons, pour les cadres et hauts dirigeants. Inspiré de l’univers du sport, le coach avait pour mission d’accompagner son coaché dans la révélation de son potentiel, de ses ressources et performances pour être au meilleur de lui-même.

Il s’est véritablement développé en France, plus tardivement, dans les années 1990.

Cette approche fait appel à de nombreuses disciplines : psychologie, sociologie et compréhension des organisations. Elle utilise de très nombreux outils et courants psychothérapeutiques : psychanalyse, psychologie humaniste (Gestalt thérapie, PNL, psychologie existentielle, Analyse Transactionnelle, Communication non violentes…), théories comportementales et cognitives, approche systémique.. permettant un accompagnement très introspectif du coaché.

Sans avoir comme objectif d’expliquer le passé de l’individu, le coaching vise à répondre à des objectifs professionnel ou personnel, en étant dans une exploration et compréhension approfondie du présent pour être en capacité de se tourner résolument vers un futur porté par l’action.

Il se distingue ainsi du bilan de compétence, par une approche beaucoup plus introspective et élargie par rapport aux seules compétences acquises au sein de son évolution professionnelle.

Le coaching aide à se sentir en adéquation, en alignement avec son être profond. Il permet de découvrir ses valeurs, d’identifier ce qui anime, fait avancer, donne le goût d’agir au quotidien.

Il permet d’aller à la racine des comportements actuels, en aidant à comprendre les blocages, les limites, les croyances, les besoins qui peuvent empêcher ou pousser la personne à avancer et à atteindre son objectif.

Il aide à se révéler à soi-même, en ouvrant des champs plus élargis, avec un plan d’actions final défini en pleine responsabilité et conscience de ses propres ressorts psychologiques.

2- Quand choisir le coaching individuel dans l’univers professionnel ou personnel ?

Choix du coaching professionnel

 

 

 

 

 

Le bilan de compétences apparait souvent comme un outil efficace lorsque la personne a déjà identifié un pré-projet ou dispose de pistes assez claires pour son évolution professionnelle.

Le chemin se dessine au fil du temps, sur la base d’un accompagnement aidant le salarié

  • à faire des recherches documentaires ciblées,
  • à prendre contact avec des professionnels du secteur,
  • et à définir des plans d’actions basés sur sa motivation et ses envies.

Le coaching sera utile dans des situations où la personne se cherche plus profondément, si elle se sent perdue, avec un sentiment de ne pas forcément « être dans les bonnes chaussures » à un moment de sa vie.

Les champs d’intervention du coaching peuvent être de différentes natures :

  • Evolution en interne vers de nouvelles responsabilités ou changement de poste
  • Changement de métier, de voie professionnelle, reconversion
  • Travail sur l’exploration émotionnelle pour une meilleure gestion des relations aux autres
  • Apprentissage et exploration de sa gestion du stress et des émotions
  • Travail pour un rééquilibrage de sa gestion du temps, pour éviter les phénomènes de burn-out
  • Optimisation de ses performances individuelles
  • Prise de conscience de ses ressources et de son potentiel au travers du travail sur la confiance en soi…

In fine, grâce au travail d’analyse du « Qui êtes-vous » à la base de tout coaching, la personne pourra

  • définir un objectif pertinent et aligné avec son être profond,
  • prendre conscience de ses véritables besoins,
  • dépasser ses blocages profonds et limitants, issus de son histoire personnelle, de son enfance (confiance en soi, réaction au stress, croyances limitantes, limites difficiles à poser…)
  • travailler un plan d’action en tenant compte de sa personnalité, de ses ressorts psychologiques, de ses talents identifiés…

Le coaching individuel est un réel travail personnel, avec une réflexion sur « qui vous-êtes » pour définir et atteindre des projets qui vous correspondent profondément.

Parfois les chemins de vie mènent à des carrières qui éloignent des aspirations profondes. Le coaching est un accompagnement qui aide à trouver ou à rétablir sa « ligne ».

Qu’il s’agisse d’une transition de vie ou d’une évolution au sein de son entreprise (prise de poste, nouvelles responsabilités), le coaching est résolument tourné vers une mise en action de son coaché, en pleine possession de ses moyens avec une meilleure connaissance de lui-même.

Pour être accompagné au mieux, il est important de bien choisir son coach :

  • choix d’un coach certifié et supervisé par un pair (il est recommandé de vérifier ces informations avant de débuter le travail),
  • obéissant à une charte de déontologie,
  • ayant suivi un travail de coaching personnel et ayant une expérience professionnelle suffisante dans le monde de l’entreprise,
  • dont l’école formatrice est affiliée à une fédération reconnue (ICF, EMCC par exemple),
  • faisant preuve de bienveillance pour créer une relation de confiance, essentielle au bon déroulement du process.

Le coach est là pour encourager, préparer à vivre de nouvelles situations, aider à la progression dans un climat résolument orienté vers l’action. Il est là pour stimuler son coaché, l’aider à mieux se comprendre, dans un respect mutuel.

Si vous sentez le besoin d’évoluer, de faire le point, de dépasser vos blocages, d’être en adéquation profonde avec qui vous-être vraiment, envisagez un coaching et n’hésitez pas à me contacter !

Chez Ataligne, la coach est certifiée RNCP de Niveau 6, formée à la Haute Ecole de Coaching affiliée à l’EMCC, supervisée par Bruno Fastyn. Elle travaille en toute bienveillance !