06 31 74 43 95 contact@ataligne.com

Une crise c’est un bouleversement, un changement d’habitude, une rupture de trajectoire confortable, a priori toute tracée, suivie sans réfléchir.

Pour certains, cette crise peut être mal vécue : « Pourquoi moi ? » « Pourquoi maintenant ? « Qu’ai-je fait pour mériter cela… ? ». Pour d’autres, elle peut être une véritable opportunité pour faire une pause, prendre du recul, se recentrer sur soi.

Elle permet alors de prendre le temps de se découvrir et de mieux connaitre ses aspirations profondes.

Avez-vous vécu de telles crises dans votre vie ? Comment avez-vous réagi et qu’en avez-vous appris ? Vous connaissez-vous réellement vous-même ?

Prenez quelques minutes pour lire cet article et voir s’il éveille en vous des envies de découverte. Le coaching est un outil formidable pour vous aider.

 1/ Prenez-le temps de vous questionner suite à une « crise » de la vie

La vie est ainsi faite que dès son plus jeune âge, l’individu que nous allons devenir est influencé et forgé par son environnement.

Cela commence avec l’éducation parentale avec ses principes comme premiers piliers pour le jeune enfant. Eduquer son enfant, c’est pour le parent lui donner des règles de vie, bien souvent issues de ses propres fondements, transmis ou rejetés au travers de sa propre histoire personnelle.

C’est ainsi l’heure de l’acquisition des premières « croyances », premières vérités que l’enfant prend comme repères pour se construire et évoluer : « Pour réussir, il faut travailler dur », « Si je ne crie pas, on ne m’écoute pas », « Un adulte est tout puissant et n’a pas le droit à l’erreur », «  Quand on veut, on peut »…Autant de schémas différents qui peuvent, de façon aidante ou bloquante, se mettre en place dans le cerveau de tout être en devenir.

Puis c’est au tour de l’école et du monde de l’enseignement de marquer le jeune en devenir de préceptes, de cadres, de normes à respecter.

C’est l’époque des Maîtres et Professeurs qui sauront marquer l’esprit à tout jamais, réels fils directeurs dans sa jeune vie….On se souviendra toujours de cet instituteur formidable, qui a pris le temps d’écouter, d’expliquer une phrase ou un problème complexe tout en soutenant l’élève en difficulté…Mais aussi à l’inverse, on oubliera jamais la marque au « fer rouge » laissée par ce Professeur adepte de petites phrases assassines sous couvert de « motiver » ses élèves « Vous êtes trop nul en maths et vous n’y arrivez jamais ! »…Fini alors la carrière dans les chiffres, devenue inenvisageable car piétinée bien trop tôt !

Cela vous parle ? Et oui, nous avons tous eu les bons ou les moins bons pédagogues, qui ont tous laissé leurs empreintes quelque part, en nous.

Est ensuite arrivée la vie de jeune adulte et son entrée dans la vie active. Ses combats, ses challenges du quotidien pour trouver sa place, prendre ce « masque » qui aide à prouver aux autres que l’on sait faire, que l’on est capable de faire, tout en cherchant à gagner confiance en soi…Progressivement, et tout au long des années, ce regard des autres continue à peser, à jouer sur sa construction personnelle, même de façon inconsciente. Comme disait Sartre « Le regard de l’autre me fige dans une essence qui m’empêche d’exister » (L’être et le Néant de Jean-Paul Sartre).

Dans une société qui pousse au succès personnel, il apparait pour beaucoup comme essentiel de mettre en avant leur réussite. Le moteur est alors de décrocher ce poste flatteur pour le Curriculum Vitae, de réussir sa vie de couple, de consolider sa sphère sociale, son clan, d’asseoir leur sécurité matérielle par un bon salaire. Au final, l’important est de montrer aux autres : parents, amis et pairs qu’on a réussi dans la vie….Mais est-ce une réelle réussite ? L’adulte « devenu » est-il réellement celui qu’il rêvait de devenir enfant ?

Parfois, dans cette grande ligne de la vie,

  • les premiers rêves ont été mis de côté par des phrases de référents prises à la lettre « C’est bien beau, mais tu ne pourras jamais vivre de cela ! ».
  • les premiers talents oubliés « Quand tu étais petit tu étais tellement doué pour le dessin ! C’était beau ce que tu faisais et en plus tu aimais cela »…Oui, mais désormais tu es comptable, et ce ne sont plus les jolies lignes et horizons que tu contemples toute la journée, mais des tableaux de chiffres.
  • le potentiel pas toujours exploité à sa hauteur.

 Le champ des possibles et l’être profond ont ainsi été guidés, orientés, conditionnés, renfermés sur ce qui paraissait le mieux pour ce jeune enfant, ce jeune adulte, cet adulte devenu….

Puis soudain, arrive une crise ! L’adulte se retrouve choqué, suite à une rupture, un échec professionnel, un licenciement économique, un arrêt brutal de sa « trajectoire».

Assiette cassée

Il a 30 ans, 40 ans, et sa vie lui parait alors dénuée de sens…Que faire ? Comment réagir ? et finalement arrive la question du « Qui suis-je et de quoi ai-je réellement envie dans mon existence ? ».

 2/ Faites d’une crise une opportunité pour vous révéler à vous-même

Le changement permanent fait partie de l’ordre des choses : les changements climatiques, les cycles des saisons, le cycle du sommeil, le cycle lunaire, les étapes de vie…tout n’est que changement dans l’existence de chacun et on pourrait en citer encore de nombreux autres.

Face à tout changement et toute « crise », l’individu est ainsi fait qu’il doit passer par différents stades pour pouvoir avancer.

Après une forme de déni, de résistance, l’introspection personnelle est le moment clé pour réfléchir, dresser un bilan, trouver des ressources pour pouvoir ainsi mieux repartir (inspiration du cycle du changement créé par Frédéric M. Hudson, père fondateur du coaching de vie, et de la théorie du changement décrite par Élisabeth Kübler-Ross, psychologue suisse).

Les questions fondatrices sur « Qu’est-ce qui me fait avancer dans la vie ? » « Qu’est-ce qui me fait vibrer, me donne envie de me lever le matin pour me battre au quotidien ? » « Qu’est-ce qui à mes yeux est essentiel et me semble bafoué par cette crise ? »….vous permettent finalement de vous interroger sur « Quelles sont mes valeurs ? »

Et c’est là que tout prend du sens, car connaitre ses valeurs, c’est se connaitre soi-même : c’est identifier son oxygène, son moteur, sa source de « vie » qui donne l’énergie pour avancer. Les valeurs sont votre incarnation, et les connaitre au plus tôt est une clé essentielle pour réussir à les respecter (donc à vous respecter) et ainsi vous sentir mieux et heureux dans votre vie.

  • Si la « Tranquillité» est votre valeur, rien ne sert de courir après une vie trop pleine d’ébullition et de turbulences, sinon gare au mal-être intérieur ! Les « agités de service » vont très rapidement vous fatiguer, vous énerver et vous pousser à bout ! Quoi de plus normal ? Ils sont à l’opposé de votre valeur et si vous ne l’avez pas identifiée, votre relation aux autres peut virer au cauchemar !
  • Si « L’ambition» est votre « moteur », vous serez alors révolté(e) par ceux que vous traiterez de « tire-au-flanc », sans objectif clair de carrière ou qui vous paraisse ennemi du moindre effort, selon votre vision de la vie.

Les valeurs appartiennent à différents registres, par exemple, pour certaines personnes au domaine de la réussite sociale, de l’accomplissement personnel (comme la réussite dans le travail, le dépassement de soi…), et pour d’autres au domaine de la compassion, de la contribution (solidarité, transmission, don de soi..).

Au total six énergies vitales ont été décrites et analysées par Frédéric Hudson et servent de base au travail d’accompagnement en coaching.

Chaque individu a dans sa vie 8 à 10 valeurs (il existe plus de 200 valeurs répertoriées !). Les connaitre, c’est

  • se donner les moyens de se comprendre intrinsèquement pour agir en cohérence avec son être profond.
  • se donner l’opportunité de comprendre ce qui dans l’environnement nous heurte, bafoue nos valeurs, nous blesse et nous fait sur-réagir.
  • accepter de quitter son masque pour être vrai, authentique avec soi et les autres.
  • une clé pour se respecter et ainsi vivre en harmonie avec son environnement.

Questionnement

Et vous connaissez-vous vos valeurs ? Savez-vous qui vous êtes vraiment au fond de vous-même ? Voulez-vous le découvrir et mieux vous connaitre pour être plus aligné(e) dans votre vie ?

Je suis là pour vous aider et vous accompagner !