06 31 74 43 95 contact@ataligne.com

On a tous rencontré une fois, dans sa vie, cette situation, ce moment, cette personne avec qui la communication s’est révélée compliquée, tendue alors qu’on ne l’avait pas envisagé de prime abord. En découle souvent une sensation de mal-être, de rumination parfois, de « film » refait dans sa tête en se demandant ce qui a pu déraper ainsi sans qu’on ne l’ait vu venir.

Et si finalement tout s’était déclenché à cause d’un petit geste, d’une attitude ressentie comme agressive de la part de l’autre ou bien tout simplement parce qu’on était pas soi-même dans une communication ouverte face à cette autre personne…

Savez-vous ce que recouvrent exactement les modes de « communication non violente » et « assertive » ?

Savez-vous qu’en réalité tout en nous n’est que communication ?

Avez-vous envie d’optimiser et de travailler votre mode relationnel avec les autres ?

Si ce sujet vous touche, prenez quelques instants pour découvrir cet article et n’hésitez pas à me contacter pour en échanger.

 

« Il est impossible de ne pas communiquer » – Ecole Palo Alto

Impossible de ne pas communiquer

Au-delà du langage qu’on nommera verbal (contenu, mots employés), l’être humain s’exprime également dans ses interactions avec les autres par :

  • son mode para-verbal : le rythme, le timbre, le volume, la force, la rapidité, la mélodie de sa voix
  • son mode non verbal : l’attitude, la posture physique, les gestes, les mimiques et les micro-gestes qu’il réalise

Même si les mots ont leur part à jouer dans la communication, les autres dimensions se révèlent en réalité plus importantes dans l’interaction avec les autres.

Dans cette lignée, selon l’école de Palo Alto spécialisée dans l’analyse des interactions entre humains, tout est communication : un silence comme un geste, une posture, un regard, la parole, l’expression du visage.

L’humain exprime donc toujours quelque chose, même en ne disant rien, avec une forme d’influence obligatoire par rapport à ses interlocuteurs.

Au travers de cette communication, chaque individu vise à maintenir son propre équilibre intérieur par rapport à ce qu’il reçoit.

 

Une communication saine s’établit entre deux individus quand chacun est responsable et conscient de son mode d’interaction, sans se considérer comme une victime.

Dans n’importe quelle relation :

  • Chacun est responsable à 50% de la relation qu’il entretient avec l’autre
  • Tout individu se doit le respect des limites de l’autre, tout comme les siennes
  • Il y a perte d’une communication saine quand l’un cherche à investir le champ de l’autre en souhaitant imposer à tout prix son point de vue, son jugement pour avoir le dernier mot dans la discussion.
  • Il faut réfléchir à ce qu’on reçoit mais aussi surtout à ce qu’on envoie.
  • Pour une communication hors des tensions et conflits ouverts, l’école Palo Alto a défini le principe de métacommunication. C’est la capacité à prendre du recul sur sa propre communication en toute conscience et d’envoyer des signaux clairs (verbaux ou non), en prenant soin de l’autre et de soi-même.

 

De l’intérêt d’une communication non violente

Communication non violente

Au-delà d’accepter sa part de responsabilité et d’identifier sa capacité à prendre du recul dans sa communication, il est pertinent d’adopter un mode non violent dans ses relations.

Mise au point par le psychologue américain Marshall B. Rosenberg, confronté dès son plus jeune âge à la violence dans une banlieue de Détroit, la technique de communication non violente est une aide pour « mieux interagir avec les autres » et pour créer un vrai lien de qualité.

Elle est basée sur :

  • La prise de conscience de sa propre façon de communiquer en acceptant ses propres émotions
  • Une non-violence dans ses relations avec les autres, en opposition à ce qui peut exister dans des relations habituelles  (violence et volonté de forcer des chemins, concurrence). Reconnaitre qu’il y a des mots qui blessent, qui nuisent aux autres, qui écrasent pour ne plus les utiliser.
  • La qualité d’écoute de l’autre dans un mode compréhensif et sans surréaction
  • La réflexion et la conscience de ce qu’on émet en toute authenticité pour des relations vraies.
  • L’empathie et la bienveillance à cultiver dans son mode relationnel, sans jugement.
  • Le fait de ne pas imposer aux autres ses idées mais de les partager, en acceptant que l’autre soit également acteur de son cheminement personnel et intérieur.
  • La coopération entre les individus, en toute confiance, et non plus sous forme de compétition avec défiance de l’autre.
  • L’écoute active et la prise de recul pour réussir à changer son comportement.

 

Les bienfaits d’une communication assertive

bienfaits d'une communication assertive

Dans une même logique, l’assertivité est un mode de communication qui permet de s’affirmer tout en respectant autrui pour des relations apaisées. Ce terme a été défini par le psychologue américain Andrew Salter.

C’est une façon de s’exprimer clairement, avec conviction,  honnêtement, dans le respect de son être profond, tout en prenant en compte de façon égale le point de vue de l’autre, sans empiéter sur son territoire.

Une définition de l’assertivité est d’assumer ce qu’on est, ce qu’on fait et ce qu’on dit, dans le respect de soi-même et des autres, en toute responsabilité.

Ce type de communication nécessite des étapes pour réussir à la mettre en œuvre:

  • Identifier son niveau d’assertivité, son point 0.
  • Réussir à exprimer ses opinions, en toute conscience et en respectant celles des autres, sans jugement.
  • Utiliser le « je » impliqué et non le « tu » accusateur.
  • Ne pas tenter de changer la personnalité des autres pour les rendre à son image, en projetant ses propres désirs et ses besoins sur eux.
  • Améliorer son échange par une communication non violente (écoute active et respectueuse)
  • Avoir confiance en soi, en développant un esprit positif.
  • Cesser des comportements tels que la soumission, la manipulation et l’agressivité.
  • Accepter que l’autre ne soit pas dans un mode de communication non violente ou assertive

Osez- vous exprimer librement et en toute authenticité

Osez communiquer

Oser dire et exprimer ses propres désirs, besoins, émotions permet de se respecter et d’être authentique avec les autres.

L’autre n’est pas dans votre esprit et ne peut donc pas vous comprendre si vous n’exprimez pas clairement vos ressentis.

Il faut savoir cesser de croire à la boule de cristal, au prince charmant ou à la princesse qui pourra vous comprendre en vous regardant au fond des yeux! Ce n’est qu’un fantasme et une projection de votre volonté !

En étant vous-même vous permettez aussi à l’autre d’être à la fois libre et responsable de son propre cheminement.

Sachez procéder par étape:

  • Acceptez vos émotions et surtout vos peurs.
  • Comprenez les raisons qui alimentent vos peurs profondes et qui vous bloquent.
  • Cessez de projeter vos jugements craintifs sur les réactions des autres.
  • Osez dire et demander sans craindre le jugement et le regard de l’autre.
  • Osez proposer en faisant confiance à vos capacités.
  • Soyez clair(e) et ouvert(e) à l’autre.
  • Félicitez-vous d’avoir passé le cap.

Si vous ressentez que vous avez besoin d’un accompagnement pour une meilleure communication avec les autres, ATALIGNE peut vous y aider !

N’hésitez pas à me contacter pour en échanger et trouver l’accompagnement qui vous correspondra le mieux, qu’il s’agisse d’une approche de coaching simple, associée potentiellement à de l’hypno-coaching et à du sophro-coaching en cas de besoin.