06 31 74 43 95 contact@ataligne.com

La charge mentale est cette volonté de l’esprit à vouloir gérer et mener au mieux plusieurs tâches de front dans son quotidien.

Qu’elles soient d’ordre personnel, professionnel ou les deux, nous pouvons tous un jour y être confronté(e)s. Il est essentiel de le réaliser pour ne pas tomber dans une spirale d’épuisement invisible, lorsqu’on ne veut pas la considérer et la regarder en face.

Car cette charge mentale est une forme sournoise de stress qui peut impacter aussi bien les femmes que les hommes et avoir des conséquences physiques et psychologiques sérieuses.

Il est donc important de ne pas la prendre à la légère !

Un coaching de vie reste un accompagnement pertinent pour réussir à la traiter au mieux, pour aider tout un chacun à y faire face et à s’en sortir.

Elle n’est pas une fatalité en soi, juste le signal d’un besoin de faire évoluer son propre comportement par rapport à son entourage et vis-à-vis de ses propres exigences.

Vous vous sentez concerné(e) ? Prenez quelques minutes pour découvrir comment dans cet article !

 

1 – La charge mentale, une affaire de tous

Charge mentale une affaire de tous

 

 

 

 

 

 Même si les femmes y restent plus exposées et sensibles, de par des paramètres historiques, sociologiques et même biologiques, il est faux de penser qu’elles sont les seules concernées.

Que l’on vive seul(e), en couple, en famille, dans un foyer recomposé ou monoparental, tout le monde peut un jour se retrouver confronté(e) à cette charge mentale. Les personnes à tendance perfectionniste, visant à faire toujours au mieux au quotidien, y sont également très exposées.

Dans nos sociétés modernes où il est du reste de bon ton d’être toujours au meilleur de soi même dans sa vie personnelle et professionnelle, la gestion de tous les pans de sa vie peut vite représenter un travail épuisant, non reconnu, peu valorisant pour chacun !

La chercheuse Nicole Brais, de l’université de Laval au Québec, spécialisée dans la charge mentale l’a décrit comme « un travail de gestion, d’organisation et de planification intangible, incontournable et constant, visant à satisfaire les besoins de chacun et la bonne marche du foyer ». Cette définition met bien en exergue à quel point la charge mentale prend beaucoup de place dans l’esprit au quotidien.

En synthèse, elle revêt le principe de « penser à tout, tout le temps » et ainsi de ne plus laisser de temps à son cerveau pour se reposer réellement.

Les informations, telles des obligations à satisfaire, s’empilent et deviennent des sources anxiogènes, de stress confus, apportant de nombreuses tensions familiales voire professionnelles.

A terme cette surcharge cognitive peut se traduire par des maux physiques (douleurs, insomnies, fatigue accumulée) mais aussi psychologiques (sentiment de blocage, perte de goût pour les choses). Elle s’accompagne très souvent d’un sentiment de débordement, de culpabilité de ne pas réussir à faire face à tout et un possible burn-out est tout à fait possible au bout de la route, surtout si on ne sait pas demander de l’aide.

2 – La surcharge cognitive, des signes à ne pas prendre à la légère

surcharge cognitive

 

 

 

 

 

Ce principe de surinvestissement sur tous les fronts, personnel et professionnel, finit par se traduire par de véritables coûts physiques et psychiques qu’il faut savoir identifier, reconnaitre, admettre pour mieux y faire face.

Le stress, dès lors qu’il devient chronique, et comme je l’ai déjà écrit, est une source profonde de dysfonctionnements et de risques de pathologies à moyen et long terme : dérèglement de son alimentation, maladies cardio-vasculaires, risques de diabètes, voire de cancers, de dépression et de troubles psychologiques anxieux plus profonds.

La surcharge mentale n’est donc pas à considérer à la légère, et il est important de l’alléger pour soulager la personne qui en souffre, plutôt que de l’ignorer, d’autant plus qu’elle peut se situer aussi bien au sein du foyer que dans les sphères professionnelle et sociale.

Cette surcharge est tel un venin sournois, qui s’installe progressivement dans la vie de celui qui en souffre, pour l’attaquer au plus profond de lui-même :

  • Renforcement d’un sentiment anxieux par trop de pression mise sur les épaules : « Je dois réussir à tout gérer si je veux être une bonne mère ou un bon père, une bonne épouse ou un bon mari, un(e) bon(ne) professionnel(le) »
  • Dégradation de son estime de soi: « Je n’arrive pas à tout gérer comme je voudrais, je suis vraiment nul(le) »
  • Avec un réel risque de développer une forme d’isolement « Je dois m’occuper de tout, alors je n’ai pas de temps pour prendre soin de moi et de passer du bon temps en compagnie des autres »

Il est important que la personne qui en souffre puisse envoyer un signal d’alarme et que son entourage y soit également attentif.

Des solutions existent permettant une évolution vers la mise en pratique d’un autre comportement au quotidien pour réussir à s’en sortir.

L’aide d’un coaching de vie, spécialisé sur cette problématique, est l’un des outils d’accompagnement pertinent pour aider les personnes qui y sont exposées

 

3 – La charge mentale, loin d’être une fatalité, peut être allégée

Charge mentale allégée

 

 

 

 

 

 

 

Nous l’avons vu, la charge mentale, peut toucher chacun d’entres nous. Je pense que tout lecteur de cet article trouvera un exemple dans son quotidien où son esprit a dû projeter de multitudes actions à mener dans un même temps ! Le fameux « Trop c’est trop, et je n’y arriverai jamais »

C’est finalement totalement humain, il faut juste savoir le reconnaitre pour l’accepter et se faire aider quand finalement il apparait compliqué, voire impossible, de se sortir seul(e) de cette situation.

Des techniques de coaching passant par différentes étapes  clés peuvent vous y aider

  • Identification et acceptation de la problématique « Oui je souffre de charge mentale dans mon quotidien : le savoir va me permettre d’agir et de trouver une solution plutôt que d’en souffrir »
  • Reconnaissance de ses causes profondes, qu’elles soient extérieures (sollicitations exacerbées de la part de l’entourage, manque de soutien, ignorance du problème) ou bien intérieures (prise de conscience de son propre comportement lié à un profil perfectionniste, incapacité à déléguer dans son quotidien ou difficultés à exprimer ses besoins aux autres par exemple)
  • Mise en pratique de techniques pour apprendre à lâcher prise progressivement sur certaines tâches envahissantes mais non prioritaires, à mieux communiquer avec son entourage, à demander de l’aide, à rendre son emploi du temps plus aligné avec ce qu’il est possible de faire au quotidien.
  • Développement d’une bienveillance à son égard pour réussir à reprendre confiance en soi, à ne plus se dévaloriser et surtout à être plus aligné(e) et heureux(se) dans son quotidien.

 

Chez ATALIGNE le coaching est spécialisé dans l’allégement de la charge mentale.

Riche de ma propre expérience personnelle et professionnelle, ancienne cadre en entreprise privée, j’ai également dû faire face à cette surcharge émotionnelle dans mon quotidien.

Désormais coach de vie, et après un travail profond mené sur le sujet de la charge mentale, je dispose des outils pour vous accompagner afin d’aller mieux dans votre quotidien !

N’hésitez pas à me contacter car je peux vous aider !