06 31 74 43 95 contact@ataligne.com

Au sein de notre société, beaucoup de personnes ont perdu pied face à leur relation à l’alimentation, du fait d’une trop forte pression sociétale, d’un abus de régimes restrictifs ou de troubles du comportement alimentaire.

Initiée il y a plus de 20 ans aux Etats-Unis, l’alimentation intuitive a, dès son lancement, révolutionné les approches classiques basées sur les régimes. On sait aujourd’hui que les régimes restrictifs ne fonctionnent pas et qu’ils sont responsables, en partie, de problématiques de surpoids.

Les chercheurs de l’INSERM ont du reste démontré les bénéfices de cette approche pour la santé.

Au travers de cet article je soutiens cette pratique qui, à mon sens, doit prendre toute sa place dans nos habitudes pour  apaiser la relation à l’assiette.

Si vous ne la connaissez pas, je vous invite à la découvrir !

 

1/ L’alimentation intuitive, pour reprendre conscience de ses réels besoins

alimentation intuitive

 

 

 

 

Notre société moderne, au-delà du confort qu’elle a pu apporter, a modifié considérablement la relation que tout un chacun entretenait entre son corps et son alimentation.

Soumises à une forte pression sociétale, les silhouettes sportives et fines sont plus plébiscitées que des corps moins toniques aux formes plus généreuses, soupçonnés d’une « mauvaise hygiène de vie ».

Je ne parle pas ici des cas d’obésités souvent multifactorielles qui doivent être traitées dans un cadre médicalisé bien encadré.

A cette pression de l’apparence, s’ajoute la mode des régimes restrictifs en tous genres, n’ayant, pour autant, montré aucun bénéfice à long terme pour la santé… Ils aboutissent aux effets yoyo catastrophiques sur les balances et pour les organismes.

Les injonctions du type « Je dois me reprendre en main » sont fortes pour beaucoup. Cependant, elles n’améliorent ni le stress ressenti face à l’assiette, ni la culpabilité sous-jacente de ne pas tenir sur la durée, car les résultats ne sont en effet jamais durables.

Et ceci est scientifiquement prouvé :

  • Les régimes ne fonctionnent pas sur le long terme, d’autant plus qu’ils sont très restrictifs, carencés en familles d’aliments et ne couvrant pas les besoins nutritionnels nécessaires : jeunes intermittents, alimentation hypocalorique, sans gluten pratiquée hors maladie cœliaque, régime cétogène pratiqué hors problématique d’épilepsie et j’en passe…
  • Le corps de chacun a des besoins nutritionnels uniques qui sont influencés et déterminés par de très nombreux paramètres liés à :
    • Des prédispositions personnelles, directement soumises à la génétique, elle-même influencée par les modes de vie. L’épigénétique démontre à quel point certains gènes peuvent s’exprimer ou non en fonction des façons de vivre.
    • Des facteurs psychologiques, alimentant des croyances et un rapport spécifique au corps, à l’alimentation et au poids.
    • Des facteurs environnementaux liés au stress ambiant et aux conditions de vie. Le stress et les émotions sont des sources de compulsions alimentaires et de prise de poids à terme, davantage démontrés chez les femmes.

L’alimentation intuitive est une véritable remise en question et un modèle salvateur intéressant.

Elle repose sur des notions à comprendre, sans s’imposer de règles drastiques :

  • une alimentation variée, équilibrée, adaptée aux besoins de l’organisme.
  • une prise de conscience profonde de sa relation psychologique à l’alimentation et de son histoire personnelle (influence de l’éducation, du mimétisme parental , des croyances acquises, des règles établies par la société avec ses « morphotypes idéalisés »).
  • une écoute de ses sensations pour répondre favorablement à sa faim et non plus sous la pression de règles strictes intenables à long terme (contrôle des quantités à ingérer, nature des aliments acceptés).
  • une reconnexion au plaisir de manger et à ses goûts personnels.
  • une gestion différente des émotions, décorrélée de fringales et des prises alimentaires, pour que les tensions ne soit plus un facteur impactant pour la ligne du corps.
  • Une réflexion et une évolution des comportements habituels de contrôle de son image et de sa relation aux regards des autres.
  • Une pratique d’activité physique indispensable à la mobilité du corps et à son bon fonctionnement.
  • Une expérience sans auto-jugement et sans culpabilité.

L’alimentation intuitive redonne sa liberté face à l’assiette, pour bien se nourrir, en totale reconnexion avec soi-même.

Elle respecte l’esprit de chacun pour aider à se libérer des frustrations, perte d’estime de soi et altération de la relation à son corps, souvent induite par de nombreux régimes à répétition qui peuvent conduire à des troubles du comportement alimentaire.

2/ Une alimentation qui fait ses preuves scientifiquement

Une alimentation apaisée

 

 

 

 

 

Depuis 2016, l’INSERM a démontré à quel point savoir écouter sa faim était gage de bonne santé, tout en respectant son corps.

Cette étude est une preuve, à grande ampleur (plus de 50 000 personnes étudiées), que ce mode d’alimentation intuitive plus connectée à soi est salvateur à l’égard :

  • des comportements alimentaires,
  • des relations émotions et alimentation,
  • d’une limitation des risques de surpoids et d’obésité.

Cette étude met en avant à quel point l’alimentation est une résultante de facteurs biologiques, physiologiques (le besoin de s’alimenter et la sensation de faim de l’organisme) et sociaux (l’influence de son environnement et de ses émotions).

En comprenant que notre corps aide naturellement à gérer un équilibre énergétique (l’homéostasie), il est important de se connecter à lui et de mieux l’écouter au quotidien, en distinguant

  • la faim: ensemble des signes envoyés par le corps qu’il est nécessaire de reconnaitre pour la satisfaire,
  • l’appétit: lié à une dimension psychologique qui traduit une envie de manger, sans avoir faim nécessairement. Derrière des envies se cachent des « besoins » plus profonds qu’il sera intéressant de comprendre pour les combler,
  • les influenceurs de l’appétit : le stress, les émotions, un rythme irrégulier de vie.
  • les influenceurs de la faim : le métabolisme propre à chacun, le niveau d’activité physique et intellectuel, le microbiote (le fameux « second cerveau »), les variations hormonales.

3/ Une meilleure connaissance de soi-même pour mieux vivre sa relation à l’alimentation

Bienfaits de l'alimentation intuitive

 

 

 

 

 

 

 

 

Les émotions tout comme le stress jouent énormément sur l’alimentation. Les femmes y sont particulièrement sensibles.

Les émotions sont des réactions biologiques totalement naturelles, exprimées par notre cerveau primitif en réponse à des stimuli extérieurs, comme protection face à un danger possible.

Il est donc important de travailler sur l’accueil de ses émotions pour mieux les vivre au quotidien et les déconnecter d’une envie de prise alimentaire.

Quant au stress, normal à petite dose dans notre vie, il devient un ennemi dès qu’il se systématise. En effet le stress chronique active une demande supplémentaire d’énergie liée à l’activité du cerveau, d’où l’influence sur l’alimentation avec une quête d’aliments réconfortants et nutritifs.

Il est donc également essentiel de comprendre ses sources de stress pour ne pas le laisser s’installer de façon permanente, ce qui est très mauvais pour l’organisme.

Le coaching de vie est une aide précieuse pour apprendre à mieux connaitre ses ressorts psychologiques et ainsi avancer plus sereinement sur les champs émotionnel et psychique.

Se connaitre passe également par des prises de conscience:

  • de sa relation à l’alimentation et des croyances associées,
  • de ses besoins profonds, souvent cachés derrière de simples envies,
  • de son possible profil perfectionniste ou contrôlant vis-à-vis de soi-même,
  • de son estime de soi et de sa relation à l’image corporelle,
  • de son auto-respect et de sa relation au moment présent,
  • de sa relation au corps et de son niveau d’activité physique.

Ataligne est le coaching de vie qui vous aide à aligner votre esprit et votre corps par une meilleure reconnexion à vous-même.

Au travers du programme « Coaching mieux-être », je vous propose des ateliers-formations et des séances de coaching sur mesure pour une prise en compte globale de votre être et de votre alignement !

N’hésitez pas à me contacter pour vous inscrire